RSS   Help?
add movie content
Back

Chateau Mouton Rothschild

  • Château Mouton Rothschild, 33250 Pauillac, Francia
  •  
  • 0
  • 59 views

Share

icon rules
Distance
0
icon time machine
Duration
Duration
icon place marker
Type
Vini
icon translator
Hosted in
Francese

Description

En 1853, le baron Nathaniel de Rothschild, désireux de servir son vin à ses prestigieux invités, achète aux enchères le Château Brane - Mouton. Le domaine, situé à Pauillac au cœur du Médoc, portera désormais son nom : Château Mouton Rothschild. En 1924, le Baron Philippe de Rothschild, arrière-petit-fils du Baron Nathaniel, prend en main la destinée du domaine en 1922. Deux ans plus tard, il insiste pour que tout le vin, jusqu'alors livré aux négociants bordelais en barriques, soit mis en bouteille au château. Toujours en 1924, le Baron Philippe demande à Jean Carlu de dessiner l'étiquette mais l'initiative, en avance sur son temps, ne sera pas renouvelée. En 1926, la décision de mettre le vin en bouteille au château a nécessité un espace de stockage plus important. Le spectaculaire Grand Chai (Grande salle des tonneaux) de 100 mètres de long, conçu par l'architecte Charles Siclis, a été construit en 1926. En 1933, dans un esprit de fidélité au Médoc, le Baron Philippe acquiert un petit domaine viticole à Pauillac, destiné à un avenir florissant sous le nom qu'on lui connaît aujourd'hui, Baron Philippe de Rothschild SA. Entre autres vins, la société produit et commercialise Mouton Cadet, créé en 1930 et aujourd'hui leader mondial de la marque AOC Bordeaux. En 1945, pour célébrer la victoire des Alliés et marquer son retour sur ses terres, le Baron Philippe demande à l'artiste Philippe Jullian d'illustrer l'étiquette du Mouton Rothschild : le "V" de la victoire apparaît sur les bouteilles, à l'acclamation universelle. Depuis lors, l'étiquette de chaque millésime est illustrée par la reproduction d'une œuvre d'art originale spécialement créée pour Mouton par un artiste contemporain. En 1973, après un long combat du Baron Philippe, le Château Mouton Rothschild obtient le statut de Premier Cru Classé dont il avait été injustement privé lors du classement de 1855. Suite à un décret signé par Jacques Chirac, alors ministre de l'Agriculture, Mouton rejoint officiellement une élite à laquelle il appartenait de facto depuis de nombreuses années. En 1991 Avec le millésime 1991, Château Mouton Rothschild signe les premières bouteilles d'Aile d'Argent. Ce vin blanc sec de grande qualité est produit à partir de 7 hectares de vignes du vignoble Mouton Rothschild, plantées de cépages blancs au début des années 1980 (57% sémillon, 42% sauvignon, 1% muscadelle). En 1993, la baronne Philippine crée un second vin, Le Petit Mouton de Mouton Rothschild, qui trouve rapidement sa place et son marché. Généralement élaboré à partir de raisins provenant de vignobles plus jeunes sélectionnés, il reçoit les mêmes soins et la même attention que le premier cru. En 2003, le Château Mouton Rothschild a célébré son 150ème anniversaire. Contrairement à la tradition, la baronne Philippine dédie la totalité de l'étiquette à son ancêtre, le baron Nathaniel de Rothschild (1812-1870), qui a acquis Mouton le 11 mai 1853. Le baron Nathaniel apparaît sur l'étiquette dans une photographie de l'époque, sur un fond reproduisant une partie de l'acte d'achat du domaine. Ce document, précieusement conservé dans les archives de Mouton, marque le début d'une longue histoire d'amour entre les Rothschild et les vins de Bordeaux. Le 28 septembre 2006, lors d'une vente aux enchères de Christie's à Beverly Hills, un sac de 12 bouteilles de Mouton Rothschild 1945 est parti pour 290 000 dollars, et un sac de six bouteilles du même millésime pour 345 000 dollars. Le Château Mouton Rothschild 1945 devient le vin le plus cher du monde. Comme cerise sur le gâteau, on peut citer la création du premier vin de qualité franco-californien, Opus One, créé en partenariat avec Robert Mondavi. En 2012, un splendide cuvier est entré en service à Mouton . Conçu et réalisé par le scénographe Richard Peduzzi et l'architecte bordelais Bernard Mazières en concertation avec Philippe Dhalluin, directeur général responsable des châteaux de la société familiale, il allie tradition et technologie de pointe et comprend une salle de dégustation avec vue sur les vignobles.

image map
footer bg