RSS   Help?
add movie content
Back

Église de Santa Maria de Lama

  • Salerno SA, Italia
  •  
  • 0
  • 44 views

Share

icon rules
Distance
0
icon time machine
Duration
Duration
icon place marker
Type
Luoghi religiosi
icon translator
Hosted in
Francese

Description

L'église de Santa Maria de Lama est l'une des plus anciennes églises de Salerne, construite d'abord comme une chapelle privée pour certains nobles, lorsque la ville était à l'apogée de la domination lombarde, c'est-à-dire entre les Xe et XIe siècles. Le nom de Lama est dû au ruisseau qui coule toujours devant le bâtiment, sous le niveau de la rue. Initialement, l'église devait être construite sur un édifice romain préexistant du IIe siècle, dont il reste quelques maçonneries en opus reticulatum, et devait avoir un plan carré et une entrée orientée vers le sud : ce qui reste de cette première période est la crypte actuelle, dans laquelle les restes de quelques fresques de facture bénéventine sont encore visibles. À la suite d'un événement naturel, probablement un tremblement de terre ou une inondation, l'église a été radicalement restaurée au XIIIe siècle : les voûtes ont été démolies et l'église actuelle a été construite sur le bâtiment précédent, qui est devenu la crypte, avec le plan orienté vers l'ouest. La nouvelle église a été décorée de fresques. Les sols étaient probablement décorés de mosaïques cosmatesques semblables à celles qui existent encore dans la cathédrale. Après environ un siècle, la crypte a cessé de fonctionner, a été scellée et est devenue un cimetière, où les corps étaient jetés par une trappe spécialement créée dans le sol. Au XVIIe siècle, l'église supérieure a été rebaptisée "Sant'Alfonso ai gradoni" et restaurée dans le style baroque. Au milieu du XXe siècle, l'église a été fermée et est tombée en ruine en raison de divers événements naturels, comme le tremblement de terre de 1980. Ce n'est qu'en 1991 que les travaux de restauration ont commencé, aboutissant à sa réouverture en 1996. Malheureusement, les fresques de la crypte sont aujourd'hui très abîmées par les infiltrations d'eau (le ruisseau souterrain du Lama longe le mur de l'édifice) et les changements climatiques, mais des fresques sont encore visibles, comme celle qui représente Saint Radegonda et celle d'à côté, où Saint Barthélémy est représenté en train de bénir de la main droite, en joignant le pouce et l'auriculaire, tandis que la main gauche tient une couverture de livre richement décorée. Son visage est concentré dans une expression ascétique, encadré par une barbe blanche et des cheveux épais.

image map
footer bg