RSS   Help?
add movie content
Back

Château de Buonconsiglio

  • Via Bernardo Clesio, 5, 38122 Trento, Italia
  •  
  • 0
  • 85 views

Share

icon rules
Distance
0
icon time machine
Duration
Duration
icon place marker
Type
Palazzi, Ville e Castelli
icon translator
Hosted in
Francese

Description

Construit entre 1239 et 1255, il fut la résidence des princes-évêques jusqu'à la sécularisation de l'épiscopat en 1803. Il se compose d'une série de bâtiments de différentes époques, enfermés dans un mur, dans une position légèrement surélevée au-dessus de la ville. Aujourd'hui, le château abrite le musée du même nom. Castelvecchio est la partie la plus ancienne du château de Buonconsiglio. Le bâtiment, érigé au milieu du XIIIe siècle, comprend la plus ancienne tour cylindrique, improprement appelée tour Auguste. De 1255 à 1796, il a été la résidence des princes-évêques de la ville et le siège du conseil de cour, l'organe directeur de l'évêque, d'où le nom de "Buonconsiglio". L'évêque Jean IV Hinderbach (1465-1486) est responsable des plus importants travaux d'extension et d'embellissement : l'Erker, la grande polyphore de style gothique vénitien, le pignon crénelé et la grande cour intérieure entourée de loggias. Palais Magno Situé à proximité des anciennes murailles de la ville, il fut la résidence du cardinal Bernardo Cles (1485-1539), qui le fit construire à côté du Castelvecchio entre 1528 et 1536, année de son inauguration officielle. Les peintres Girolamo Romanino, Dosso et Battista Dossi et Marcello Fogolino sont les auteurs des admirables cycles de fresques qui ornent une grande partie de l'intérieur. Des artisans italiens, en particulier de Vénétie et de Lombardie, ont alterné avec des artisans du Nord dans la gestion du chantier et l'exécution du mobilier de ce qui est considéré comme l'une des plus riches résidences princières de l'Italie du Nord. Pendant le Conseil, les cardinaux Cristoforo et Ludovico Madruzzo ont accueilli de hauts prélats et des ambassadeurs dans le château, et ont organisé des cérémonies et des banquets dans le palais Magno et les jardins. Tour de l'aigle Érigée au-dessus de la porte du même nom, qui s'ouvrait dans les murs de la ville, la reliant à la Valsugana, la tour est mentionnée pour la première fois dans un document de 1290. Sa disposition actuelle à trois étages est due à l'intervention promue à la fin du XIVe siècle par le prince-évêque Giorgio Liechtenstein. Élu en 1390, l'évêque prit possession de la tour, qui appartenait à la ville, la reliant au château Buonconsiglio par un chemin de ronde et la transformant en résidence privée pour lui-même et ses invités. À cette fin, il a chargé un peintre bohémien, Maître Wenceslas, de décorer le deuxième étage avec un cycle de fresques représentant les Mois, un joyau de la culture figurative gothique internationale.

image map
footer bg