RSS   Help?
add movie content
Back

Nuraghe la Prisgiona

  • Italia
  •  
  • 0
  • 48 views

Share

icon rules
Distance
0
icon time machine
Duration
Duration
icon place marker
Type
Siti Storici
icon translator
Hosted in
Francese

Description

Le nuraghe a été fouillé par Ercole Contu en 1959. Récemment, le complexe a fait l'objet de plusieurs travaux de fouille et de restauration par Angela Antona. Le nuraghe fait partie d'un complexe, qui comprend une antemurale et un village de cabanes. Il est situé à l'O-NW de la tombe des géants de Coddu Vecchiu. Le nuraghe est de type complexe, composé d'une tour principale entourée d'un bastion trilobé. Le donjon (diamètre 6,50 m ; hauteur résiduelle maximale 3,90 m) est constitué, à la base, de blocs fraîchement taillés disposés en rangées assez irrégulières, tandis que les structures maçonnées supérieures présentent des pierres de taille travaillées disposées en assises horizontales. L'entrée de la tour se fait par une porte en forme de S qui mène à un passage évasé et à bande plate derrière (largeur 1,50 m). Ce couloir, aujourd'hui obstrué par un effondrement, présente une niche à droite et, à gauche, l'ouverture de l'escalier à section angulaire (3 m de haut) qui menait à l'étage supérieur. La salle du rez-de-chaussée, aujourd'hui vidée, présente un plan circulaire (diamètre 3,50 m ; hauteur 5,60 m) et des murs construits en blocs bruts disposés en rangées régulières à l'aide de cales. La pièce présente trois niches disposées en forme de croix : la première, dans le mur sud, est assez profonde (longueur 2,80 m ; largeur 0,90 m ; hauteur 1,60 m), tandis que la seconde, dans le mur sud, a un plan presque semi-circulaire (longueur 1,80 m ; largeur 1,60 m ; hauteur 2 m) et une fermeture d'angle. La troisième niche, dans le mur du fond de la chambre, ne peut être vue car elle est obstruée par l'effondrement. Le bastion est constitué de trois tours et de leurs courtines de liaison qui définissent un plan triangulaire aux angles arrondis (29,70 m x 20 m) : la tour située à l'arrière du mur est inhabituelle car elle semble comporter des couloirs au lieu de la chambre intérieure habituelle. Le nuraghe est défendu par une courtine curviligne allant de l'E à l'O (hauteur 1,10 m) - faite de gros blocs non travaillés disposés en rangées irrégulières - qui comprend une grande cabane ou tour circulaire (diamètre extérieur 5,50 m) avec une entrée au SE (largeur 1,00 m). Dans l'espace entre le rideau et le nuraghe, un puits à écrou annulaire est creusé : le tube cylindro-conique (diamètre 1,40/1,06 m ; profondeur 7,10 m) est recouvert d'une maçonnerie de dalles de granit rouge disposées en rangées régulières. Autour du nuraghe, dans la zone délimitée par la courtine, on peut identifier les restes d'au moins une douzaine de cabanes : il s'agit de constructions circulaires (diamètre extérieur 7,15 m, intérieur 5,00 m ; hauteur 1,10 m) avec une entrée souvent pourvue d'une dalle de seuil et d'un sol pavé. Le complexe peut être daté de 1400 à 1000 avant J.-C..

image map
footer bg