RSS   Help?
add movie content
Back

Église des Saints Pierre et Paul

  • Largo S. Pietro, 1, 87016 Morano Calabro CS, Italia
  •  
  • 0
  • 64 views

Share

icon rules
Distance
0
icon time machine
Duration
Duration
icon place marker
Type
Luoghi religiosi
icon translator
Hosted in
Francese

Description

L'église, qui se trouve dans la partie supérieure du village, près du château, est l'une des plus anciennes de Morano. En fait, elle remonte probablement à l'an mille, bien que les diverses reconstructions au cours des siècles rendent impossible l'identification des éléments architecturaux les plus anciens. Le clocher, qui date du Moyen Âge, était initialement détaché du reste du bâtiment et se trouve toujours en retrait de l'église. La coupole, quant à elle, est le résultat de travaux réalisés entre 1822 et 1886. L'intérieur de l'église, qui compte aujourd'hui trois nefs et une croix latine, doit son élégant aspect baroque tardif, avec des préludes déclarés au rococo, aux interventions de la fin du XVIIIe siècle. Les œuvres les plus anciennes conservées dans cette église remontent au XVe siècle : le témoignage du début du XVe siècle est le Front du Sarcophage (muré dans le mur latéral gauche de la sacristie), un bas-relief sur pierre appartenant à la tombe de la famille Fasanella, seigneurs féodaux de Morano de 1200 à la moitié du XVe siècle. La croix de procession en argent (1445), un cadeau du prêtre Antonello de Sassone, attribuable à la production d'argent napolitaine, est d'une valeur particulière. Deux paires de statues en marbre de Pietro Bernini (1562 - 1629), père du plus célèbre Gianlorenzo, et célèbre sculpteur d'origine toscane actif à Naples à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle, sont placées dans les niches latérales du maître-autel et dans celles des bras latéraux du transept. La Sainte Catherine d'Alexandrie et la Sainte Lucie appartenant à l'origine à l'église des Augustins de Colloreto, sont des œuvres de 1592. Saint-Pierre et Saint-Paul, saints patrons de l'archiprêtré de Morano, datent de 1602. Deux autres œuvres sculpturales remontent au XVIIe siècle : la statue en bois de la Chandeleur, qui provient du couvent de Colloreto, est attribuée à Giovan Pietro Cerchiaro, un représentant de l'artisanat local de la seconde moitié du XVIIe siècle ; la statue en marbre de Saint Charles Borromée, en revanche, est attribuée à un artiste napolitain. Les peintures conservées dans cette église présentent également un intérêt considérable. Cristofaro Roncalli dit il Pomarancio (1552 - 1626), également peintre d'origine toscane, actif entre Rome et les Marches, est responsable de la Lamentation sur le Christ mort. Le retable et deux autres toiles représentant Saint Pierre et Saint Paul (aujourd'hui dans l'abside), faisaient à l'origine partie intégrante d'un même polyptyque dont le cadre comportait les armoiries de l'Université de Morano. Outre les autels en marbre qui ont été commandés à Naples, le mobilier en bois de cette église est également dû à l'atelier Fusco : le lutrin (1793) est l'œuvre d'Agostino, de l'atelier d'Agostino et de Mario est la chaire. Le chœur, de style rococo précieux, est le chef-d'œuvre de cette famille d'ébénistes, qui a utilisé des décorations raffinées "à la page" avec les innovations du rococo européen avec sagesse et habileté d'exécution. L'œuvre, commencée par Agostino en 1792, fut achevée par son fils Francesco Mario, qui, avec un certain Romualdo Le Rose, termina la chaise du presbytère en 1805. Au sommet, dans les petites cimaises, les médaillons peints simulant des décors en camée, également typiques du mobilier rocaille, ne passent pas inaperçus. On y trouve des portraits des apôtres, exécutés par Genesio Galtieri.

image map
footer bg