RSS   Help?
add movie content
Back

Melannurca campana - la reine des pommes

  • 82031 Amorosi BN, Italia
  •  
  • 0
  • 70 views

Share

icon rules
Distance
0
icon time machine
Duration
Duration
icon place marker
Type
Prodotti tipici
icon translator
Hosted in
Francese

Description

Petit à l'extérieur, grand à l'intérieur. Le lieu d'origine serait le territoire de Pozzuoli, l'ancienne Puteoli, comme le rapporte Pline l'Ancien (Ier siècle après J.-C.) dans son traité Naturalis historia, avec le nom Mala Orcula en relation avec l'Orco voisin ou lac Avernus, siège des Enfers. Selon une autre hypothèse, le nom dériverait du verbe latin indulcàre, faisant référence à la méthode de maturation susmentionnée. En 1583, Giovanni Battista Della Porta (1535-1615), dans son ouvrage Pomarium, décrivant les fruits produits dans la campagne de Puteolian, affirme que : "... les pommes que Varro, Columella et Macrobius appellent orbiculàte, qui viennent de Pouzzoles, ont une peau rouge de façon à paraître tachées de sang et sont de saveur douce, sont vulgairement appelées Orcole". Au cours des siècles suivants, les noms Anòrcola et Annòrcola sont apparus, tandis que le nom actuel "Annùrca" apparaît pour la première fois dans le Manuel d'arboriculture de Giuseppe Antonio Pasquale (1876). La récolte de ces fruits, qui ne sont pas encore mûrs, doit commencer vers la mi-septembre afin d'éviter qu'ils ne pourrissent en tombant au sol comme des caducs. Immédiatement après, la phase de maturation, appelée "arrossaménto", commence avec une exposition au soleil pendant 10 à 15 jours. Il existe deux variétés de Melannurca : la "Sergente" et la "Caporale". Le premier, à la saveur aigre, a une peau rayée jaune-vert tandis que le second, plus sucré, est rouge avec des points blancs. Les plus gros fruits, qui peuvent peser jusqu'à 500 grammes, sont traditionnellement appelés "Cape 'e ciuccio" (têtes d'âne). En mars 2006, au niveau européen, le nom "Melannurca Campana" a été reconnu comme une indication géographique protégée (IGP). L'un des éléments typiques qui caractérisent certainement l'IGP "Melannurca Campana" est le rougissement des pommes sur le sol dans le "melai". Il s'agit de petites parcelles de terrain, aménagées de manière à éviter la stagnation de l'eau, d'une largeur maximale de 1,50 mètre, sur lesquelles sont étalées des couches de divers matériaux souples : on utilisait autrefois du chanvre, aujourd'hui remplacé par des aiguilles de pin, des copeaux de bois ou d'autres matériaux végétaux. Pour les protéger de la lumière excessive du soleil, les "melai" sont protégés par différents types d'échafaudages. Pendant leur séjour dans les alvéoles, les fruits sont disposés en rangées, en exposant à la lumière la partie la moins rouge ; ils sont ensuite périodiquement retournés et soigneusement sélectionnés, en éliminant ceux qui sont endommagés ou pourris. C'est précisément cette pratique, qui vise à compléter la maturation du fruit en adoptant des méthodes traditionnelles et des procédures entièrement réalisées à la main, qui met en valeur les caractéristiques qualitatives de la "Melannurca Campana" IGP, en lui conférant ces valeurs typiques qu'aucune autre pomme ne peut revendiquer. Deux écotypes sont prévus dans le cahier des charges de production, avec deux indications variétales distinctes sur l'étiquette : l'"Annurca" classique et son descendant direct "Annurca Rossa del Sud", son mutant naturel, répandu dans la zone de production depuis plus de vingt ans et qui a le mérite de produire des fruits à peau rouge déjà sur la plante. Selon les experts, les fruits les plus précieux, surtout du point de vue organoleptique, sont ceux provenant de plantes greffées sur franc, cultivées en plein vent et avec peu d'irrigation. Les caractéristiques organoleptiques incontestables de cette pomme, jusqu'à présent appréciée principalement par les consommateurs du Sud, conquièrent progressivement d'autres marchés, grâce notamment à la reconnaissance de la marque de protection et à son entrée dans les circuits de grande distribution organisée. Outre les jus, d'une grande valeur nutritive, les liqueurs obtenues à partir de l'annurche sont également excellentes, tout comme les desserts (tartes et sfogliatelle surtout, mais aussi les légendaires et traditionnelles "pommes au four"). Depuis peu, dans le cadre d'un programme d'éducation alimentaire de la région de Campanie, l'IGP "Melannurca Campana" est proposée à la consommation des enfants qui visitent la Città della Scienza sous la forme commerciale de la "quatrième gamme" (un emballage scellé d'une pomme pelée et coupée en tranches qui peut conserver sa fraîcheur et son arôme pendant plusieurs jours).

image map
footer bg