Vasto et le charme de la basse Adriatique... - Secret World

66054 Vasto CH, Italia
0 views

Carol Finner

Description

Les origines de cette ville remontent à environ trois millénaires, lorsque des peuples tels que les Frentani et les Romains l'ont habitée. L'histoire de Vasto, c'est son nom actuel, a été écrite et réécrite en fonction de l'époque, tantôt jouissant de la splendeur et de la prospérité, tantôt victime du pillage et de la destruction. Au cours du Moyen Âge, Vasto a souffert d'une grande décadence, tandis que sous la domination des Lombards, la municipalité, appelée "Guasto", est redevenue florissante. Mais faisons un pas en arrière dans le temps. La naissance de Vasto est entourée de légendes et du pouvoir suggestif de la mythologie grecque. En effet, il semble que le nom original d'"Histon" ait été donné par un personnage de la mythologie grecque, Diomède. Selon la légende, Diomède (roi d'Aetolia), après le siège de Troie, choisit l'exil volontaire et, sur ordre de ses sujets, débarque sur la côte de l'Italie du Sud, fondant plusieurs villes. Diomède décida de s'arrêter sur cette partie de la côte, séduit par la beauté du golfe de la côte des Abruzzes et de son promontoire - qui lui rappelait le mont Histon à Corfou - dont il tira le nom "Histon". Le peuple qui, sans l'ombre d'un doute, a habité Vasto était les Frentani, une population de souche samnite, qui s'est installée dans la zone de Punta Penna où plus tard, après l'annexion à l'Empire romain, entre la fin du IVe et le début du IIIe siècle avant J.-C., est né le premier centre habité, qui est devenu, précisément, une municipalité romaine. Les reconstitutions historiques datent l'établissement de la première colonie - en 1184 avant J.-C. Et avec l'arrivée des Frentani, la ville a commencé à prospérer à partir du Ve siècle. Une autre explication du nom Histon semble être l'activité prévalente du commerce de la laine, dont le tissu - en grec - est appelé "iston", d'où le nom "Histon" a ensuite été changé en Histonium, lorsque la ville est devenue une municipalité romaine, après la guerre sociale (91-88 avant J.-C.). Ce passé se retrouve sur les armoiries de la ville, qui portent l'inscription "Vastum olim Histonium Municipium Romanum". La ville d'Histonium possédait un Capitole, des thermes et un amphithéâtre pour les naumachiae, situé juste en dessous de la Piazza Rossetti. Comme preuve de ce passé glorieux, des vestiges ont été retrouvés dans la Via Adriatica et dans la mer près du port de Punta Penna. À l'époque impériale, Vasto a connu une grande floraison, qui a commencé à s'estomper à la fin de l'empire, lorsqu'elle est entrée dans la phase de décadence, de pillage et de destruction, passant de la domination des Ostrogoths à celle des Byzantins et - enfin - des Lombards. Et c'est par décision du roi des Lombards, Théodoric, que l'ancienne Vasto fut annexée comme gastaldato au duché de Bénévent. Vasto Vue du village de Vasto Devenue partie intégrante du duché de Bénévent, elle fut détruite en 802 par les Francs conduits par le duc de Dordonie, Guasto d'Aimone, qui prit possession d'une partie du territoire, qu'il destina à la reconstruction d'une nouvelle ville, appelée Guasto. Rendu aux ducs lombards de Bénévent dans les années suivantes, il fut reconstruit comme un centre fortifié sur les ruines de l'établissement préexistant. En 1177, le pape Alexandre III a accordé à la ville une indulgence plénière sous la forme du Jubilé, qui est toujours célébré chaque année le troisième dimanche de janvier dans l'église de Saint Antoine de Padoue. Vasto est également passée entre les mains de familles nobles espagnoles, notamment les Caldora, à qui l'on doit la construction des fortifications du centre historique : le château Caldoresco, la tour Bassano, la tour Diomede de Moro et la tour Santo Spirito. Une autre dynastie espagnole, les D'Avalos, qui régnèrent sur le fief en 1494 et cherchèrent à transférer les splendeurs de la cour espagnole à Vasto, furent responsables de la construction du palais qui porte leur nom. Le palais a été détruit par l'invasion turque en 1556, mais a ensuite été reconstruit dans un style Renaissance. En 1710, Charles III d'Autriche a donné à Vasto le titre officiel de ville - appelée "Athènes des Abruzzes". En 1861, Vasto fait partie de l'Italie, se libérant du pouvoir du Royaume des Bourbons, grâce à l'Impresa dei Mille (Expédition des Mille) de Garibaldi (septembre 1860), qui sanctionne l'Unification de l'Italie. En 1938, sous le régime fasciste, Mussolini rebaptise Vasto en Istorio, souhaitant reprendre le traditionnel "Histonium" en hommage au toponyme latin de l'époque romaine. Ce n'est qu'en 1944 que la ville a retrouvé son nom, Vasto, après la libération de la ville.